Nous travaillons avec la société Google et avec des technologies comme les cookies pour stocker et/ou accéder à des informations personnelles non sensibles stockées sur votre terminal (identifiants uniques, …), que nous traitons afin de réaliser des statistiques d'usage du site, personnaliser les publicités et le contenu et en mesurer les performances, produire des données d’audience, développer et améliorer les produits.

Acceptez-vous les cookies déposés pour la publicité et les mesures d'audience ?

Choisir

Vous pouvez supprimer ce bandeau si vous acceptez les cookies pour la publicité. Nous essayons de limiter au maximum le nombre de publicités sur le site et nous estimons que tout travail mérite salaire.

La pointe du Hoc en Normandie

Une visite sur les traces du débarquement du 6 juin 1944.

La pointe du Hoc est un des sites les plus importants du 6 juin 1944. Il se visite gratuitement.

Les allemands avaient installé sur le site de la pointe du Hoc six canons de 155 dont la portée était de 19 500 mètres. Cette batterie menaçait directement le débarquement sur les plages de Utah et Omaha. L'état-major alliée a donc décidé de détruire ces canons avant le débarquement. Ils ont commencé par des bombardements aériens intensifs, les canons étant protégés par des casemates, les bombardements n'ont pas eu l'effet escompté. Les alliées décidèrent donc de faire débarquer des rangers pour escalader la falaise et s'emparer de la batterie.

En prévision du débarquement le site a été bombardé par les vaisseaux de la marine. Immédiatement après les rangers devaient attaquer la batterie par la mer. Malheureusement les rangers ont été débarqué trop loin de la pointe du Hoc et les allemands ont eu le temps de se ressaisir après le bombardement.

225 hommes ont débarqué à 7h10 et ont commencé l'escalade de la falaise sous les tirs allemands, à 7h55 les 150 survivants se sont emparés de l'objectif.

Les rangers se sont ensuite aperçus que les canons avaient été déplacés plus loin et remplacés par de simples poteaux de bois.

Les américains ont tenu la pointe du Hoc pendant 2 jours avant d'être rejoints par d'autres troupes, il ne restait plus que 90 survivants.

Intérêt : notationbien (1 note)
Difficulté: difficulté
Durée: 2 h.

Cratère dû aux bombardements

4
Cratère dû aux bombardements
On peut s'étonner vu la profondeur des cratères dû aux bombardements de la marine et de l'aviation alliée que les défenses allemandes n'aient pas été totalement anéanties.

Entrée d'un bunker

3
Entrée d'un bunker
On peut visiter l'intérieur des bunkers qui ont résisté aux bombardements.

Vue générale de la pointe du Hoc

2
Vue générale de la pointe du Hoc
Il n'y a pas de sentier pour descendre sur la plage. Il est difficile de voir la difficulté de l'escalade de la falaise.

La pointe du Hoc

2
La pointe du Hoc
C'est cette falaise que les rangers ont escaladée pour s'emparer de la pointe du Hoc.

Monument commémoratif

1
Monument commémoratif
Un monument dédié aux rangers du colonel James E.Rudder qui ont combattu sur la pointe du Hoc le 6,7 et 8 juin 1944.

Le bunker principal

3
Le bunker principal

Vue de l'intérieur du bunker

2
Vue de l'intérieur du bunker

Une casemate sur le site

2
Une casemate sur le site
Les canons étaient protégés par des casemates. Le jour du débarquement les rangers n'ont trouvé que des madriers de bois recouverts par des filets de camouflage, les vrais canons ont été retrouvés dans un sentier à un kilomètre au sud.

Vue générale du site

Vue générale du site
Le site n'est pas très grand, on peut le visiter en une heure.

A proximité